Logo PépyACCUEIL  ||  MAFS  ||  REINES DE SAQQÂRA  ||  CONTACTS

Mission archéologique française de Saqqâra


Accueil

 

Bienvenue sur le site de la Mafs

Vous pourrez trouver sur ce site une présentation de la Mission archéologique française de Saqqara, une brève information sur les récentes campagnes de fouille, ainsi que les plus récentes découvertes de l'année en cours.

Le site comporte également une présentation de l'association "Les Reines de Saqqâra", créée pour soutenir les travaux de la Mission, et un formulaire de souscription à l'association.

Pour en savoir plus sur les recherches de la Mission, on peut consulter le site des Affaires Etrangères.

La nécropole de Saqqâra

À l'ancienne capitale de l'Égypte, Memphis, «La balance des Deux Terres», point de jonction de la vallée et du delta du Nil, correspond vers l'Ouest, en direction du soleil couchant, une vaste nécropole ou « ville des morts » : les tombes s’y multiplieront pendant les millénaires pharaoniques sur près de 50 kilomètres du Nord au Sud, suivant sans doute les emplacements privilégiés des résidences royales successives.

Les différents secteurs de la nécropole sont actuellement désignés par le nom des villages qui se succèdent au pied du plateau, depuis Abou Roach au Nord jusqu'à Licht au Sud. Le plus connu est incontestablement celui de Giza, avec les pyramides de Chéops, Chéphren et Mykérinos, quasiment englobées désormais dans l'agglomération du Grand Caire. Un peu plus au Sud, désigné par le nom du village qu'il domine, le cimetière de Saqqâra en est la partie la plus ancienne. C'est là que fut édifiée vers 2765 av. J.-C., la toute première construction en pierre appareillée, la pyramide du pharaon Néterikhet/Djéser, puis les pyramides aux caveaux gravés des fameux Textes des Pyramides, le plus ancien corpus conservé de l’humanité. Long d'environ 7 km du Nord au Sud, le cimetière de Saqqâra présente le cas unique d'une nécropole en activité régulière durant quarante siècles, des plus anciennes installations funéraires contenant des noms royaux (± 3032 av. J.-C.), jusqu'à la destruction par les Abbassides du monastère de Saint Jérémie et des tombeaux coptes associés (± 960 apr. J.-C.).

Carte du site de Saqqâra, avec la pyramide du pharaon Djéser et les pyramides à textes des rois.



HAUT DE PAGE   ||   PAGE PRÉCÉDENTE